INFERTILITÉ DU COUPLE

Si un couple est toujours en attente d’enfant alors qu’il le souhaite depuis un an, il est bon de se demander si l’un ou l’autre ne présente pas cause médicale à cette attente. Quelles sont donc les anomalies qui peuvent diminuer leur fertilité ?

La cause est masculine pour 21% des couples, féminine pour 33% et, chez 39% des couples, les facteurs masculins et féminins sont associés. Pour 10 % des couples, aucune explication n’est trouvée.

Quelles sont les causes de la stérilité féminine?

Plusieurs facteurs entraînent l’infertilité ou la stérilité d’une femme. La plupart sont irréversibles mais ceux, dus à des altérations de l’anatomie, peuvent être parfois résolus grâce à une intervention chirurgicale. On reconnaît de plus en plus que la qualité de l’ovule est déterminante et qu’elle est en relation étroite avec l’âge de la femme. Les femmes d’un certain âge ont des ovules dont la capacité est réduite pour la fertilisation:

Facteur ovarien: Il regroupe tous les cas où il n’y a pas ovulation. Ils sont généralement dus à des problèmes hormonaux soit par défaut soit par excès de l’un des régulateurs de la fonction endocrine: syndrome d’ovaire polykystique (SOPK), anovulation, insuffisance ovarienne, ménopause précoce.

Facteur utérin: Dans ce cas, cela provoque beaucoup plus souvent l’infertilité et non la stérilité. Ce sont principalement des altérations de l’anatomie interne de l’utérus, qui peuvent être congénitales ou acquises: malformations utérines (duplication partielle ou complète de l’utérus, septums); causes acquises (polype; myome ; synéchie ; endométrite). Elles peuvent entraîner des fausses-couches à répétition.

Facteur tubaire: Il regroupe toutes les anomalies des trompes de Fallope qui gênent la rencontre de l’ovule et du spermatozoïde : absence, imperméabilité ou obstruction des trompes ; salpingite.

Facteur cervical: Dans ce cas, la cause provient d’altérations anatomiques et/ou fonctionnelles du col de l’utérus qui interfèrent lors de la migration des spermatozoïdes vers l’utérus et les trompes de Fallope, dans leur tentative de s’approcher de l’ovule : imperméabilité du col de l’utérus (polypes, kystes), chirurgie préalable (conisation).

Facteur génétique: Anomalies chromosomiques qui causent des fausses-couches spontanées.

Quelles sont les causes de la stérilité masculine?

Parmi les facteurs en rapport avec la stérilité masculine, il y a :

Facteur génétique: La plupart sont associés à des anomalies du sperme, directement ou indirectement : fibrose kystique, anomalies du caryotype comme le syndrome de Klinefelter, translocations…

Dans la plupart des cas d’infertilité masculine et de faible qualité du sperme, il n’y a pas de causes vraiment claires qui puissent être identifiées avec les méthodes de diagnostic actuelles. On suppose que les mutations du chromosome Y pouvaient être un facteur important.

Facteur anatomique: Les obstructions des conduits par lesquels passe le sperme peuvent causer une stérilité en bloquant partiellement ou totalement la sortie du sperme. Quelques anomalies de ce type peuvent être d’origine congénitale (existantes à la naissance) ou acquises (infections, cicatrices après interventions chirurgicales du tractus urogénital).

Facteur environnemental: Le style de vie peut réduire la quantité et la qualité du sperme (tabac, alcool, autres drogues).

Autres types de maladies: Il existe des maladies survenant après la naissance qui peuvent avoir une répercussion sur la stérilité masculine : Infection par le virus de la parotidite (oreillons) ; dysfonctions hormonales…

Qu’est-ce que la stérilité combinée?

Dans certains cas, l’homme et la femme peuvent être stériles, et les difficultés de ce couple pour concevoir un bébé sont une combinaison de ces conditions. Dans d’autres cas, il est possible que la cause soit immunologique ou génétique ; il se peut que les deux membres du couple soient fertiles mais qu’ils ne parviennent pas à concevoir un bébé ensemble sans aide.

Existe-t-il une stérilité d’origine inconnue?

Dans environ 10 % des cas, l’étude basique de la stérilité ne montre pas d’anomalies. Par conséquent, les anomalies sont probablement présentes, mais elles ne peuvent pas être détectées par les méthodes actuelles.

Il est nécessaire de procéder à des examens d’exploration, choisis en fonction de l’histoire de chacun, des antécédents médicaux et chirurgicaux pour choisir un traitement adéquat.

Selon les problèmes, différentes techniques médicales peuvent être utilisées pour aider à la procréation

Dans certains cas, il suffit juste de favoriser la fécondation. Lorsqu’il y a un problème d’obstruction des trompes utérines chez la femme ou des canaux génitaux, une intervention chirurgicale peut régler le problème. Si ce sont des troubles de l’ovulation qui sont en cause, un traitement hormonal peut suffire pour régler ces troubles et favoriser la procréation.

Il existe trois techniques principales d’Aide médicale à la procréation :

  • la stimulation ovarien,
  • l’insémination artificiell
  • la fécondation in vitro ou FIV (en éprouvette, hors du corps de la femme).