L’hystéroscopie est l’exploration endoscopique de la cavité utérine réalisée grâce à un hystéroscope relié à une source de lumière. Il existe plusieurs types d’hystéroscopie. Cet examen peut être réalisé dans un but diagnostique, on se contente de visualiser l’intérieur de la cavité utérine, aucune anesthésie n’est nécessaire. L’hystéroscopie peut également permettre des gestes chirurgicaux, il s’agit alors de l’hystéroscopie opératoire qui est habituellement réalisée sous anesthésie générale et que nous n’envisagerons pas dans ce cours.

Cet examen doit être réalisé en période pré-ovulatoire, du 8 au 14e jour du cycle chez la femme en période d’activité génitale.

Il permet d’explorer la muqueuse endométriale et la cavité utérine et de guider d’éventuelles biopsies. Ces meilleures indications sont :

-les troubles hémorragiques du cycle menstruel ou post-ménopausiques

-les bilans d’infertilité

-les bilans d’avortements à répétition

La principale contre-indication à l’hystéroscopie diagnostique est l’hémorragie abondante qui rend l’examen ininterprétable. La grossesse et les infections utérines ou en cours sont également des contre-indications.