Examen cytologique, le FCV a un but essentiel : le dépistage des cancers du col utérin. Plus accessoirement il apportera des renseignements d’ordre hormonal et il peut également permettre de retrouver certains agents infectieux.

LA TECHNIQUE :

Il doit être réalisé avant le toucher vaginal, lors de l’examen au spéculum. Il est préférable qu’il soit pratiqué en début de cycle en dehors des règles et de tout épisode infectieux, quand la glaire cervicale est abondante et claire. Le FCV est un geste simple qui peut être réalisé par tout médecin. Il est réalisé à l’aide de l’extrémité arrondie de la spatule d’Ayre ou d’une brosse Cervex Brush. Le matériel cellulaire recueilli est soit étalé sur une lame de verre pour obtenir un étalement régulier des cellules (la fixation se fait immédiatement à l’aide d’un spray, projeté perpendiculairement à la lame, à une vingtaine de centimètre de distance pour éviter le décollement des cellules), soit mis dans un milieu liquide ( frottis monocouche dont la lame est préparée par le laboratoire).

INDICATIONS, CONTRE-INDICATIONS :

La réalisation systématique des FCV a permis de faire régresser la fréquence du cancer du col de l’utérus qui est le 4e cancer de la femme en France alors qu’il reste le premier dans les pays sous-développés qui n’ont pas mis en place de politique de dépistage.

Il faut commencer à réaliser les FCV au moment du début de la vie sexuelle. A cette période, les frottis doivent être réalisés tous les ans pendant 3 ans, puis, s’ils sont normaux, on peut espacer les frottis tous les 2 à 3 ans (en fonction des facteurs de risque).

Il faut éviter de réaliser le frottis dans certaines circonstances : l’infection vaginale et l’hémorragie génitale. Le frottis est plus difficile à interpréter : la grossesse, la deuxième moitié du cycle et la ménopause.

LES RÉSULTATS DU FROTTIS SONT INTERPRÉTÉS EN FONCTION DE LA CLASSIFICATION BETHESDA (ABRÉVIATIONS LES PLUS UTILISÉES)

AGC atypie des cellules glandulaires (Atypical Glandular Cells) ;

ASC atypie des cellules malpighiennes (Atypical Squamous Cells) ;

ASC-US atypies des cellules malpighiennes de signification indéterminée (Atypical Squamous Cells of Undetermined Significance) ;

ASC-H atypie des cellules malpighiennes ne permettant pas d’exclure une lésion malpighienne intra-épithéliale de haut grade (Atypical Squamous Cells cannot exclude HSIL) ;

CIN 1 néoplasie intra-épithéliale cervicale de grade 1 (Cervical Intraepithelial Neoplasia) ;

CIN 2 ou 3 néoplasie intra-épithéliale cervicale de grade 2 ou 3 (Cervical Intraepithelial Neoplasia) ;

CIS carcinome in Situ ;

HSIL lésion malpighienne intra-épithéliale de haut grade(High Grade Squamous Intraepithelial Lesion) ;

LSIL lésion malpighienne intra-épithéliale de bas grade (Low Grade Squamous Intraepithelial Lesion) ;

NIL/M absence de lésion intra-épithéliale ou de malignité (Negative for Intraepithelial Lesion or Malignancy) ;