Une fois la puberté atteinte, les cycles menstruels débutent. Ces cycles durent généralement 28 à 30 jours et commencent par l’apparition des règles.

Une succession de modifications vont se produire dans les ovaires et l’utérus, orchestrée par des molécules spécialisées produites de manière cyclique, les hormones. Elles assurent la communication entre tous les organes de l’appareil génital mais aussi avec l’hypophyse, une glande située à la base du cerveau.

On peut définir 3 phases successives dans le cycle menstruel :

-La phase FOLLICULAIRE (ou phase de maturation d’un follicule)

Chaque mois, parmi la réserve importante que renferme l’ovaire, une cinquantaine d’ovocytes deviennent sensibles aux sécrétions hormonales.

A l’exception d’un seul, généralement, ils dégénéreront (atrésie). Celui qui arrivera à maturité est contenu dans un petit sac (follicule) et baigné d’un liquide (liquide folliculaire). Ce sac se gonfle progressivement à la surface de l’ovaire, en réponse à la production de l’hormone FSH (Follicule Stimulating Hormone) par l’hypophyse. Ce sac atteindra environ 2cm de diamètre juste avant l’ovulation.

L’ovocyte est une grosse cellule qui mesure environ un dixième de millimètre. Contrairement à l’ensemble des autres cellules du corps humain, l’ovocyte ne contient que la moitié des chromosomes (soit 23) qui détiennent toutes les informations génétiques que la femme va transmettre à sa descendance. Le capital chromosomique ou génétique de l’embryon ne sera constitué qu’après ajout des 23 chromosomes contenus dans le spermatozoïde.

Pendant la phase folliculaire, les ovaires sécrètent également des hormones, les œstrogènes. Ces hormones vont préparer l’utérus à recevoir l’éventuel embryon.

-La phase d’OVULATION

L’ovulation survient environ 14 jours avant le début des règles. Ceci signifie que lorsque la femme présente des cycles de 28 jours, elle ovulera aux environs du 14ème jour de son cycle. Si, par contre, la femme présente des cycles plus longs, le période d’ovulation sera retardée. Elle peut être dans ces conditions plus difficile à déterminer. Lors de l’ovulation, l’ovocyte est expulsé du follicule dont la paroi se rompt et est aspiré par la trompe de Fallope. L’ovulation est provoquée par un autre signal venant de l’hypophyse (hormone appelée LH). L’ovocyte entame alors sa migration vers l’utérus.

-La phase LUTEALE (ou phase de préparation de l’utérus à la nidation d’un éventuel embryon)

Durant cette phase, la paroi de l’utérus (l’endomètre) se prépare à la nidation de l’embryon issu de la fécondation de l’ovocyte par un spermatozoïde. Ce processus est sous la dépendance hormonale du follicule qui a libéré l’ovocyte : il se transforme en corps jaune et commence à sécréter une nouvelle hormone (la progestérone).